Faire l’amour plus souvent peut sauver vos reins!

Si on aime on partage!

Faire l’amour pour évacuer les calculs

Si vous avez connu l’expérience d’une crise de calcul rénal (coliques néphrétiques), vous savez surement que c’est une expérience incroyablement douloureuse que tout le monde devrait faire de leur mieux pour éviter. Une étude récente menée par des chercheurs du centre de formation et de recherche de l’Hôpital à Ankara, en Turquie suggère qu’avoir des relations sexuelles au moins trois à quatre fois par semaine peut aider l’évacuation spontanée des calculs rénaux.relations sexuelles pour evacuationde calculs renaux

Les chercheurs du Département d’urologie de l’hôpital ont divisés les 75 participants en trois groupes : on a demandé au premier groupe à avoir des relations sexuelles au moins trois à quatre fois par semaine, un deuxième auquel on a administré tamsulosine, et un troisième qui a reçu le traitement médical standard. La tamsulosine étant un médicament couramment utilisé pour améliorer la miction chez les hommes avec des problèmes de prostate.

Deux semaines après le début de l’étude, les chercheurs ont constaté que 26 des 31 participants du premier groupe ont été en mesure d’améliorer leurs symptômes relatifs aux calculs rénaux et de les évacuer. D’autre part, seulement 10 des 21 participants du groupe de tamsulosine et huit des 23 participants du groupe de traitement médical standard ont évacué leurs calculs. La taille moyenne des calculs expulsés par les participants a été de 4,7 millimètres.

Les relations sexuelles fréquentes ne sont pas que placébo

Une étude similaire publiée dans « Annals of Emergency Medicine » a comparé les effets de la tamsulosine contre placebo pour traiter les petits et grands calculs rénaux. Les résultats ont montré que, bien que le temps semble être un traitement efficace pour les petits calculs rénaux, les médecins doivent se tourner vers la tamsulosine lors du traitement de patients avec des calculs de plus grand diamètre.

Bien que 87 pour cent des patients traités par tamsulosine et 81,9 pour cent de ceux traités avec du placebo ont été en mesure de passer plus petits calculs rénaux, la différence entre les taux de réussite a augmenté avec les plus grandes pierres. Quand il est venu à des pierres mesurant entre cinq et 10 millimètres, 83,3 pour cent des patients du groupe tamsulosine se sont débarrassés de leurs calculs, comparativement à 61 pour cent des patients dans le groupe placebo.

Avoir des relations sexuelles fréquentes semble aider pour l’expulsion des calculs rénaux, les chercheurs expliquent cette observation par la libération de l’oxyde nitrique au cours de l’erection et l’excitation sexuelle responsable de la dilatation des muscles de l’arbre urinaire.

Auteur de l’article : Dr Lahouar

Docteur en médecine générale passionné par la technologie et l'informatiqueJe travaille en tant que consultant fonctionnel et marketing pour les industriels de santé.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *