Peut-on avoir l’herpès à partir d’un rouge a lèvre? Une américaine poursuit en justice Sephora!

Si on aime on partage!

Une jeune américaine poursuit en justice la chaîne de magasins de cosmétiques Sephora prétendant qu’elle a contracté l’herpès génital après avoir tester un rouge à lèvres

Sephora n’a pas répondu aux allégations.

La femme prétend qu’elle a obtenu l’herpès à partir du rouge à lèvres en octobre 2015 et qu’elle ne l’avait jamais eu auparavant. Elle accuse le magasin de manquer « à clairement mettre en garde les clients sur le risque de contracter l’herpès en testant le rouge à lèvres en magasin » La femme blâme Sephora pour cette maladie incurable et les poursuit pour toutes autres détresses émotionnelles.

Techniquement on peut bien attraper un herpes oral en utilisant des rouges à lèvres contamines, selon le Dr Amesh Adalja, une spécialiste des maladies infectieuses à l’Université Johns Hopkins à Baltimore, bien que c’est peu probable.

Adalja, qui n’est pas impliquée dans l’affaire, pensait que la femme aurait pu avoir l’herpès oral avant son contact avec le rouge à lèvres.

Une contamination possible mais…

Le Dr Suman Radhaskrishna, président de la lutte contre les maladies infectieuses, dit que le tube de rouge à lèvres devrait être utilise immédiatement après une personne atteinte de la maladie pour que le virus puisse réellement se transmettre. « Cela doit arriver à peu près à la suite, a déclaré le Radhaskrishna. « Si une personne l’utilise et le repose et une autre personne le ramasse aussitôt et s’en sert – c’est peut-être la seule condition de transmission. »

L’herpès oral est généralement transmis par la salive et par contact avec la peau. Herpès simplex virus type 1 (HSV-1) est à l’origine de l’herpès oral qui donne des lésions bulleuses douloureuses de la lèvre. Dans le monde, environ 67 pour cent des personnes de moins de 50 ans ont l’herpès oral, selon l’Organisation mondiale de la santé. Les gens peuvent avoir la maladie sans présenter de symptômes.

 » [Le HSV-1] n’est pas un virus inquiétant », déclare Adalja. « Il fait partie de la condition humaine. »

Pourtant, il est conseillé d’appliquer un désinfectant avant de tester des produits en contact direct avec la peau dans les magasins de cosmétiques.

 

Pour plus d’information a propos de l’herpes, veillez poursuivre la lecture…

Qu’est-ce que l’herpès : un virus ?

L’herpès est un virus qui reste à vie dans l’organisme. Il existe un virus pour l’herpès labial (HSV1) et un autre pour l’herpès génital (HSV2). L’herpès peut parfois donner des symptômes. Exemple : le bouton de fièvre.

Comme toute maladie virale, l’herpès est très contagieux. En France, 10 millions de personnes sont touchées par le virus. L’herpès génital concernerait 2 millions d’individus. L’herpès génital est une maladie sexuellement transmissible.

 

Quels sont les modes de contamination de l’herpès ?

Le virus se transmet par contact direct entre la peau et les muqueuses, le plus souvent lors des rapports sexuels. La transmission peut également se faire lors d’un contact direct avec la peau et les organes génitaux lors des rapports génito-génitaux, mais aussi oro-génitaux et ano-génitaux.

Le virus ne se retrouve pas dans le sperme. Les contacts directs avec la peau et les muqueuses lors des relations sexuelles sont responsables de la transmission du virus.

Le sujet porteur du virus HSV1, en dehors des périodes de « crises » d’herpès labial, peut excréter le virus de façon asymptomatique (c’est-à-dire sans signes cliniques) : le virus est alors retrouvé dans la salive. Ce sujet peut effectivement transmettre le virus par un baiser, par exemple.

Auteur de l’article : Dr Lahouar

Docteur en médecine générale passionné par la technologie et l'informatiqueJe travaille en tant que consultant fonctionnel et marketing pour les industriels de santé.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *