Pourquoi les personnes âgées sont les plus vulnérables lors de la canicule?

La canicule? c’est quoi?

L’été! Quelle saison magnifique où dame Nature se révèle dans toute sa splendeur! La beauté des parcs et des jardins, le chant des oiseaux et, bien sûr, la chaleur du soleil nous aident à refaire le plein avant que ne reviennent les rigueurs de l’hiver. Habituellement revitalisante, la chaleur peut devenir accablante si le mercure ne cesse de monter et que l’humidité se met de la partie.

Une canicule, ou vague de chaleur, est un phénomène météorologique de températures de l’air anormalement elevées,  se prolongeant de quelques jours à quelques semaines, dans une zone relativement étendue1. Elle survient avec un réchauffement très important de l’air, ou avec une invasion d’air très chaud, qui provoque notamment une baisse significative de l’amplitude thermique entre le jour et la nuit, la chaleur s’accumulant plus vite qu’elle ne s’évacue par convection ou rayonnement. Pour qu’une telle vague de chaleur soit qualifiée de canicule, il faut que celle-ci égale ou dépasse certains seuils en intensité et en durée (au moins 72 heures (3 jours) de suite). Elle peut être accompagnée d’un niveau d’humidité élevé, ce qui accroît la sensation de chaleur.

Pourquoi c’est plus dangereux chez les personnes agees?

Les personnes âgées sont généralement plus vulnérables aux effets de la canicule, en particulier si elles :

  • prennent certains médicaments ou sont atteintes d‘affections ayant pour effet de réduire leur tolérance à la chaleur;
  • vivent de l’isolement physique et social;
  • présentent une perte d’autonomie.

Divers médicaments (ex. : diurétiques, agents antiparkinsoniens, antiarythmiques, etc.) peuvent interférer avec les mécanismes de thermorégulation du corps, prédisposant une personne aux maladies provoquées par la chaleur. N’hésitez pas à consulter votre pharmacien pour savoir si votre traitement médicamenteux peut avoir un tel effet. Certaines affections médicales augmentent le risque de subir un coup de chaleur ou une autre maladie liée à la chaleur. De plus, la chaleur accablante peut exacerber diverses maladies chroniques. Ainsi, vous devriez faire preuve d’une prudence accrue si vous souffrez d’une affection parmi les suivantes :

  • maladies cardiovasculaires (ex. : insuffisance cardiaque);
  • maladies pulmonaires (ex. : emphysème, asthme);
  • insuffisance ou maladies rénales;
  • maladies neurologiques;
  • hypertension;
  • diabète.

Symptômes et signes d’alertes

Il est important de surveiller toute dégradation de l’état de santé chez un adulte qui présente les symptômes suivants :

  • maux de tête;
  • crampes musculaires;
  • enflure des mains, des pieds et des chevilles;
  • apparition de petits boutons rouges sur la peau, appelés « boutons de chaleur »;
  • fatigue inhabituelle ou épuisement;
  • malaise généralisé;
  • signes de déshydratation :
    • forte soif,
    • diminution du besoin d’uriner,
    • urine foncée,
    • peau sèche,
    • pouls et respiration rapides.

Si vous avez des questions sur votre état de santé, appelez Info-Santé 811 ou consultez un professionnel de la santé, par exemple un pharmacien.

Quand consulter

D’autres symptômes nécessitent toutefois l’intervention rapide d’un médecin, c’est-à-dire dans un délai de moins de 2 heures. Il faut se rendre immédiatement à l’urgence ou composer le 9-1-1 lorsqu’un adulte présente un ou plusieurs des symptômes suivants :

  • difficulté à respirer;
  • convulsions (raideur du corps et contractions saccadées et involontaires des muscles);
  • signes de dégradation de l’état de conscience :
    • confusion,
    • comportement inhabituel,
    • agitation,
    • hallucinations,
    • absence de réaction aux stimulations;
  • perte de conscience;
  • signes d’un coup de chaleur :
    • température de plus de 39,5 ºC (103,1 ºF) au thermomètre buccal ou de plus de 40 ºC (104 ºF) au thermomètre rectal,
    • peau sèche, rouge et chaude ou pâle et froide,
    • étourdissements ou vertiges,
    • paroles confuses et illogiques,
    • comportement agressif ou bizarre,
    • malaise généralisé.

Le coup de chaleur est l’effet le plus grave de la chaleur. Il peut survenir subitement et entraîner la mort à très court terme s’il n’est pas traité.

COMMENT AFFRONTER LA CANICULE ?

Protégez-vous de la chaleur.

  • Evitez les sorties et plus encore les activités physiques ( sports, jardinage, bricolage…) aux heures les plus chaudes.
  • Si vous devez sortir, restez à l’ombre. Portez un chapeau, des vêtements légers (coton) et amples, de couleur claire. Emportez avec vous une bouteille d’eau.
  • Fermez les volets et les rideaux des façades exposées au soleil.
  • Maintenez les fenêtres fermées tant que la température extérieure est supérieure à la température intérieure. Ouvrez-les la nuit, en provoquant des courants d’air.

Rafraîchissez-vous

  • Restez à l’intérieur de votre domicile dans les pièces les plus fraîches.
  • Si vous ne disposez pas d’une pièce fraîche chez vous, rendez-vous et restez au moins deux heures dans des endroits climatisés ou, à défaut, dans des lieux ombragés ou frais : supermarchés, cinémas, musées… à proximité de votre domicile.
  • Prenez régulièrement dans la journée des douches ou des bains et/ou humidifiez-vous le corps plusieurs fois par jour à l’aide d’un brumisateur ou d’un gant de toilette. Vous pouvez également humidifier vos vêtements.

Buvez et continuez à manger

  • Buvez le plus possible, même sans soif : eau, jus de fruit…
  • Mangez comme d’habitude en fractionnant les repas (des fruits, des légumes, du pain, de la soupe…).
  • Ne consommez pas d’alcool.

Demandez conseil à votre médecin, votre pharmacien

  • Si vous prenez ou si vous voulez prendre des médicaments, même s’ils sont en vente sans ordonnance.
  • Si vous ressentez des symptômes inhabituels.
  • N’hésitez pas à aider et à vous faire aider.
  • Demandez de l’aide à un parent ou à un voisin si la chaleur vous met mal à l’aise
  • Informez-vous de l’état de santé des personnes isolées, fragiles ou dépendantes, de votre entourage et aidez-les à manger et à boire

Danger : le coup de chaleur

Il peut survenir lorsque le corps n’arrive plus à contrôler sa température qui augmente alors rapidement.
Il se repère par :

  • une agressivité inhabituelle,
  • une peau chaude, rouge et sèche,
  • des maux de tête, des nausées, des somnolences et une soif intense, une confusion, des convulsions et une perte de connaissance.

Les sportifs, les travailleurs manuels exposés à la chaleur, les nourrissons, les personnes âgées, les personnes atteintes d’un handicap ou d’une maladie chronique sont particulièrement sensibles aux coups de chaleur.
ATTENTION ! Une personne victime d’un coup de chaleur est en danger de mort. Appelez immédiatement les secours.
En attendant, transportez la personne dans un endroit frais, faites-la boire, enlevez ses vêtements, aspergez-la d’eau fraîche ou couvrez-là de linges humides et faites des courants d’air.

Quelles précautions prendre face à la canicule ?

Des précautions élémentaires et quelques bonnes habitudes peuvent permettre à nos aînés de traverser sans encombre ces épisodes de canicule.

  • Fermer les volets, les rideaux ou les stores des fenêtres situées sur les façades exposées au soleil ;
  • La nuit, créer des courants d’air dans le logement ;
  • Se rendre dans des lieux climatisés (grandes surfaces, magasins…) ;
  • Éviter de sortir aux heures les plus chaudes (11h-15h) ;
  • En cas de sortie, porter un chapeau, des vêtements amples et de couleurs claires ;
  • Prendre régulièrement des douches ou des bains frais sans se sécher ;
  • Boire entre un litre et demi et deux litres d’eau par jour ;
  • Ne pas consommer d’alcool qui altère les capacités de lutte contre la canicule et favorise la déshydratation ;
  • Éviter les boissons à forte teneur en caféine ou très sucrées ;
  • En cas de difficulté à avaler les liquides, consommer des fruits et des crudités ;
  • Manger normalement même sans faim ;
  • Éviter les activités physiques (sports, jardinage) pendant la canicule.

 

Auteur de l’article : Dr Lahouar

Docteur en médecine générale passionné par la technologie et l'informatiqueJe travaille en tant que consultant fonctionnel et marketing pour les industriels de santé.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *